Le circuit court, une nouvelle façon de consommer

1
6
circuit court

circuit courtAujourd’hui, de plus en plus de français s’intéressent à la vente directe. C’est le circuit court.

C’est quoi exactement un circuit court ?
Le circuit court c’est de la vente en direct du producteur au consommateur ou avec un intermédiaire au maximum.
Souvent la vente se fait à la ferme, au marché, à la cueillette ou via une coopérative.

Pourquoi  cet  intérêt pour le circuit court ?
Auparavant, on achetait les produits à la ferme ou au marché.

La grande distribution et ses prix abordables est arrivée et avec elle des filières tentaculaires.
Aujourd’hui la plupart des primeurs et autres commerçants sur les marchés ne sont pas maraîchers ou producteurs mais achètent leur marchandise à Rungis.
Des scandales alimentaires comme la crise de la vache folle, le scandale de la viande de cheval, l’importation de miel de mauvaise qualité d’Asie ou d’autres aliments contrefaits, font que les consommateurs souhaitent de plus en plus savoir d’où vient ce qu’ils mangent. Ils veulent de la transparence.
Dans ce contexte de défiance alimentaire, le consom’acteur se détourne alors de plus en plus des grandes surfaces pour privilégier le circuit court et aller à la rencontre du producteur.
L’intérêt est d’obtenir un produit de meilleure qualité plus frais et avec plus de goût, de connaître l’origine des produits mais aussi avoir un prix raisonnable pour les deux parties.
Cela veut aussi dire privilégier le « made in France » en achetant directement à l’exploitation ou grâce à des critères de proximité géographique et d’origine comme un fromage IGP ou un poulet  label rouge, synonymes de qualité. L’agriculture biologique est également de plus en plus importante.
Le retour du terroir est là.
artichauts Joël Thiébault

Quels sont les avantages pour le producteur ?
Le circuit court lui permet de valoriser des produits, de diversifier son activité et de dégager des compléments.

Lors des municipales, j’ai vu des élus qui voulaient un maraîcher bio au marché ou pour fournir la cantine scolaire. Parce que ça fait bien.
Mais les producteurs ont compris depuis longtemps que la vente à la ferme est à leur avantage.
Le prix de vente est fixé par eux-mêmes et non une centrale d’achats. Ils peuvent donc couvrir leur frais de production et se dégager un revenu décent car il n’y a pas d’intermédiaires.

La visite de l’exploitation est un moment d’échange
Le consommateur peut ainsi rencontrer son producteur de poulet, de foie gras ou d’huile d’olive.
On peut visiter l’exploitation, discuter et connaître le métier. C’est aussi un moyen de faire découvrir le monde agricole aux enfants.

Alors  on en profite pour faire de l’agrotourisme et de l’oenotourisme
Pourquoi ne pas rencontrer des producteurs lors d’un week-end ou de vacances ?
Profitez d’une escapade pour vous promener dans les vignobles, partager et déguster.
On profite d’un séjour à la campagne pour découvrir le savoir-faire d’un producteur de fromage ou on visite les caves d’un vigneron.

1 commentaire

Laisser une réponse

Saisissez votre commentaire
Votre nom

Loading...