panier de légumes du marché par radis rose

Le zéro déchet en cuisine : découvrez des idées pour réduire vos déchets en cuisine avec de petits gestes simples afin de protéger l’environnement.

Aujourd’hui nous produisons en moyenne un kilo de déchets par jour et par personne : 2 fois plus qu’il y a quarante ans. Et si nous apprenions les bons gestes pour réduire nos déchets au quotidien ?
Traiter les déchets prend de la place et coûte cher aux collectivités. C’est surtout un enjeu écologique car nous accumulons les emballages inutiles, souvent issus du pétrole.
Alors si nous faisions chacun de petits efforts ?

zéro déchet : les plastiques dans l'océan

Acheter, c’est voter. En tant que consommateur, vous pouvez décider de ne pas acheter certains produits et ainsi réduire leur production.
Vous avez décidé de devenir acteur du « zéro déchet » ? C’est bien !
Vous pouvez commencer par modifier votre façon de consommer, valoriser nos déchets organiques comme une nouvelle ressource et promouvoir une meilleure agriculture locale.
C’est parti pour quelques astuces pour réduire vos déchets en cuisine !

Comment changer ses habitudes?

Démarrez par de petits gestes pour y aller progressivement : préparer son sandwich, faire de la soupe maison ou amener son cabas pour faire ses courses.
Les choses se feront au fur et à mesure en créant de nouvelles habitudes.

zéro déchet : dix astuces pour réduire ses déchets en cuisine

Videz vos placards !

En effet avant de décider de moins jeter, on soulage ses placards du superflu. On a plus de place et on trouve plus facilement les choses.

Faire une liste de courses

Faire une liste de courses vous évite d’acheter des produis inutiles. Cela vous permettra de n’acheter que le nécessaire et de faire des économies !
Essayez de prévoir vos menus. Cela vous évitera d’oublier ce qu’il y a dans le frigo et de jeter par la suite car la date est dépassée. Et puis, une quiche ou un cake maison vous permettront de terminer facilement les restes.
Au fait, connaissez-vous la différence entre DLC et DLUO ?
La DLC est la date limite de consommation pour les denrées périssables et est donc à surveiller. Vous pouvez encore manger les produits quelques jours après comme des yaourts.
La DLUO est la date limite d’utilisation optimale. Passé cette date, vos gâteaux secs, riz ou autre auront moins de goût mais seront consommables.

Des sacs en tissus et en papier

zéro déchet : sac à vrac et bocaux

On peut facilement revenir avec des sacs en papier ou plastiques lorsque l’on va faire les courses.
Autant être équipé !
Dans mon sac à main, j’ai toujours un tote bag léger et pliable qui ne prend pas de place. Très pratique, je suis toujours prête à le dégainer lorsque je fais un achat. Si je fais de gros achats, j’amène mes cabas précédemment achetés. Je peux ainsi refuser les sacs proposés par les commerçants.
Saviez-vous que le sac à filet de nos grands-mères revient à la mode ? Pareil pour le sac à pain en tissu à la boulangerie pour éviter un emballage inutile et conserver votre baguette.
Le chariot de course est idéal pour les familles nombreuses. Si vous êtes en voiture, vous pouvez garder des cabas dans votre coffre.
Pensez à réutiliser les sacs en papier des fruits et légumes.
Et si vous récupérez un sac plastique, utilisez-le en sac poubelle.
Pour les courses, j’amène mon tote bag et des sacs à vrac qui me permettent de refuser les sacs en plastique ou en papier.

Faire ses courses au marché

J’y achète surtout les fruits et légumes pour le week-end et le début de la semaine. Je fais mon réassort chez le primeur pendant la semaine (toujours avec mes sacs).

Au supermarché

Privilégiez les yaourts en pots en verre et les produits à la découpe comme le fromage, viande ou poisson plutôt que des produits emballés. Vous pouvez demander au vendeur de mettre le produit dans votre boîte ou papier.
Evitez les fruits et légumes découpés et emballés. Par exemple, privilégiez les endives en vrac plutôt que celles sous plastique.
Je vous recommande de ne pas acheter de bouteilles de lait en plastique brillant. Lancée récemment par les industriels, elle n’est pas recycable ! Donc si vous achetez du lait, il faut prendre des bouteilles en plastique mat ou en brique.

 

Acheter en vrac

Etape 1 : Faire un stock de bocaux de toutes les tailles (confitures, cornichons, petits pois, compotes, etc.) et les laver. Je n’utilise pas de bocaux avec joints car j’ai appris que les oiseaux mangent les joints qu’ils trouvent dans les décharges.
Etape 2 : Acheter mes produits en vrac au magasin bio. 
Le vrac n’a que du bon. On achète que ce dont on a besoin. On ne paie pas l’emballage et le marketing. 
Riz, céréales, biscuits, thé, fruits secs, huile, on trouve de tout. 
Vous pouvez apporter vos contenants ou utiliser les sacs en papier sur place. 
Des épiceries spécialisées comme Day by Day proposent des produits en vrac en agriculture raisonnée ou bio dans plusieurs points de vente en France. A Toulouse, le Drive tout nu arrivera bientôt : comme dans un drive classique, vous passez récupérer votre commande dans des emballages réutilisables au créneau horaire de votre choix.
Si vous apportez des bocaux ou boîtes chez les commerçants, il leur faudra faire la tare, c’est-à-dire soustraire leur poids lors du passage en caisse et ne payer que ce que vous achetez. L’idéal est de marquer le poids du contenant dessus avant d’aller faire vos courses.
Si vous allez chez des commerces traditionnels, demandez-leur si vous pouvez apporter vos propres contenants les fois suivantes.

 

Amap, La Ruche Qui Dit Oui ou la cueillette

Vous avez la possibilité d’adhérer à une AMAP pendant un an et de recevoir un panier hebdomadaire de produits frais et locaux, sans emballage et soutenir des agriculteurs.
Avec La Ruche Qui Dit Oui, vous pouvez passer vos commandes de temps à autres.
Et si vous alliez faire une cueillette le week-end ?

Cultiver un potager… ou une jardinière

On n’a malheureusement pas tous un jardin. Mais vous pouvez déjà démarrer par cultiver des herbes aromatiques ou tomates cerise en jardinière sur votre rebord de fenêtre.
Imaginez à quel point vous serez fier de servir vos tomates à l’apéro et de parfumer vos pâtes avec du basilic maison. Sans compter que les enfants pourront voir grandir leur futur repas.
Utilisez l’eau de cuisson des légumes (froide) pour arroser vos jardinières.

Cuisiner maison

Rien de meilleur qu’un plat maison un plat maison. Pas besoin d’être un grand cuisinier pour faire des plats simples et savoureux : soupe, salade ou quiche sont faciles à faire. Sans compter que vous apprécierez encore plus votre assiette… Tout en sachant ce qu’il y a dedans.
Suremballés, les produits industriels produisent beaucoup de déchets. Évidemment ils sont bien pratiques de temps en temps mais privilégiez alors ceux qui ont un intérêt nutritionnel.
Vous pouvez préparer du gâteau ou des biscuits maison et les congeler. J’utilise au maximum une toile de cuisson antiadhésive pour mes biscuits et pâtes. Réutilisable à l’infini, elle passe au lave-vaisselle.
Lorsque j’ai trop de riz ou de quinoa cuit, je les congèle dans des petits bocaux adaptés à la taille d’un plat.

Éviter les produits jetables

Des torchons peuvent remplacer l’essuie-tout.
J’utilise des boîtes en plastique et bocaux pour stocker mes aliments dans les placards ou au congélateur. J’ai quelques sacs congélation assez épais que je lave après utilisation.
Connaissez-vous le Bee’s wrap ? Un papier recouvert de cire d’abeille qui se lave à l’eau froide et qui sert à emballer les aliments comme un sandwich maison par exemple.
Amateur de thé ? Une boule à thé ou une jolie théière vous feront plaisir avec du thé en vrac.
Les éponges tawashi se lavent en machine et sont réutilisables.
Je ne l’ai pas encore testée mais si vous consommez des yaourts, il peut être intéressant de prendre une yaourtière pour préparer vos yaourts maison avec pot en verre. Sinon, dans le commerce, privilégiez les yaourts en pot de verre pour les recycler.
La ville de Seattle aux Etats-Unis vient d’interdire les pailles en plastique dans les restaurants et cafés. Si vous sortez, pensez à refuser la paille de votre boisson en passant commande. A la maison, vous pouvez utiliser des pailles réutilisables comme des pailles en bambou ou en inox en inox.
Si vous organisez une fête, pourquoi ne pas demander à vos invités d’apporter chacun un verre et des couverts ?
Récupérez les couverts des plats repas dans l’avion pour vous en servir à votre pause déjeuner.

Les bouteilles en plastique

L’eau en bouteille est beaucoup plus chère que celle du robinet sans compter le plastique qui est ultra polluant. Contrairement à ce que l’on peut penser, l’eau du robinet est traitée pour être propre. Si vous n’aimez pas le goût, il suffit de mettre l’eau dans une carafe et de la laisser s’aérer quelques heures. Vous pouvez également filtrer l’eau si vous le souhaitez.
J’ai des gourdes de différentes tailles que j’utilise en fonction de ce que je fais dans la journée.

Trier

N’oubliez pas de former toute la famille au tri. Plastique, verre, papier, boîtes de conserve. Cela fera des déchets en moins.

Le compostage

Des initiatives voient le jour comme voient le jour comme celle de La Tricyclerie qui collecte les biodéchets des restaurants à Nantes en vélo-remorque pour les composter.
Le compostage permet de valoriser les biodéchets comme les épluchures, coquilles d’œuf ou marc de café pour nourrir vos plantes. Si vous avez un jardin, vous pouvez installer un composteur. En appartement, vous pouvez opter pour le lombricomposteur, une boîte hermétique renfermant des vers de terre qui peut être placée dans la cuisine ou sur le balcon.
Vous pouvez aussi opter pour le composteur de quartier et trouver un biocomposteur à côté de chez vous.

Faire ses propres produits ménagers

La cuisine doit être un endroit propre. Il est possible de trouver une alternative aux produits ménagers que l’on trouve dans le commerce et dont les emballages sont autant de déchets. Fabriquer vos propres produits vous permettra de réduire vos déchets et faire des économies. Nul besoin d’avoir 50 produits chimiques dans les placards alors qu’il suffit de quelques ingrédients naturels pour nettoyer : bicarbonate, savon noir ou vinaigre blanc. 
Si vous ne souhaitez pas les faire vous-même, optez pour les éco-labels.

Des entreprises engagées

Too Good to Go permet aux commerçants de vendre les produits frais restant à la fermeture à petit prix, leur évitant ainsi la poubelle.

Graapz propose aux commerces de proximité de valoriser leurs invendus sous forme de paniers abonnements à bas prix que les abonnés viennent récupérer chaque semaine directement en magasin. 

 

Le livre Zéro déchet de Camille Ratia

livre le zéro déchet de Camille Ratia

Comme le titre l’indique, le livre Le zéro déchet de Camille Ratia vous donne plein de conseils pour passer au zéro déchet à votre rythme, en fonction de votre budget et du temps disponible afin de réduire la taille de votre poubelle et préserver l’environnement.
L’auteur donne des astuces pour la cuisine mais aussi la salle de bain, comment fabriquer ses produits ménagers soi-même, gérer les animaux, les voyages, le bureau… bref pour toutes les situations. Le livre est très bien fait, simple et agréable à lire.

zéro déchet : comment acheter des légumes pour réduire ses déchets

Et vous ? Quelles sont vos astuces ?

Laisser une réponse

Saisissez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.