Le gaspillage alimentaire

0
campagne sup de pub gaspillage alimentaire radis rose

2014 sera l’année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

(soit 179 kg par habitant).
Si  nous ne faisons rien, les prévisions sont de 126 millions de tonnes pour 2020.

Le gaspillage c’est jeter de la nourriture qui aurait pu être consommée mais qui est jetée parce qu’elle ne convient pas à des  critères, est abîmée ou parce que la DLUO est dépassée.
C’est un geste qui peut paraître banal mais qui est inacceptable alors que de plus en plus de personnes sont aujourd’hui en difficulté aussi bien en France que dans les pays en voie de développement.

En décembre dernier, le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a lancé une campagne web pour sensibiliser le grand public au gaspillage alimentaire : Manger c’est bien, jeter ça craint.
Une campagne de sensibilisation avec notamment le  concours de Génération Pub avait pour thème le gaspillage alimentaire cette année avec un affichage des gagnants à la station St Augustin à Paris pendant tout l’été.
campagne sup de pub gaspillage alimentaire radis rosecampagne sup de pub gaspillage alimentaire radis rose

Nous sommes tous responsables : professionnels de la restauration, particuliers, pêcheurs  qui rejettent un quart de leur pêche à la mer.
Il faut donc demander aux professionnels et donc aux consommateurs de revoir leurs critères. Un fruit différent n’est pas mauvais.
Il est prévu de créer une date limite de vente en plus de la DLC (date limite de consommation). Redistribuer les invendus aux associations serait aussi une solution.
Le boulanger Pascal Beirens, Au Petit Délice de Noailles, dans l’Oise, baisse le prix de ses baguettes en fin de journée afin de ne pas avoir à les jeter. Cela concerne aussi la transformation industrielle, le grande distribution et la restauration collective et commerciales.



Les particuliers sont également concernés.

7 kg d’aliments encore emballés et 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés. Soit un gâchis d’environ 400€ par an et par foyer.
Alors, pourquoi ne pas partager ?

Zéro-Gachis vous permet de géolocaliser les supermarchés proposant des promotions sur les produits proches de la DLC.
Super Marmitte permet de partager une partie de son plat.
Grâce à l’appli Partage ton Frigo, vous pourrez rencontrer des voisins en participant à des apéros frigos ou mettre à disposition des réfrigérateurs dans des lieux rassemblant des communautés. On partage de surplus de nourriture via les réseaux sociaux pour éviter de jeter.
Robin food est une startup qui collecte les invendus des grandes surfaces approchant de la date limite de consommation, les transforme, et les revend dans foodtruck. Les invendus sont ensuite redistribués le soir-même à des associations.
V
ous prendrez bien un peu de Disco Soupe ?
C’est une association qui sensibilise au gaspillage alimentaire : tout le monde épluche des légumes récupérés et en musique.

Et vous, que faîtes-vous contre le gaspillage alimentaire ?

Laisser une réponse

Saisissez votre commentaire
Votre nom