Nourrir les éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande

Passez une journée au Elephant Nature Park dans un village karen près de Chiang Mai où vous pourrez observer les éléphants, les nourrir et vous baigner avec eux.

 

Une journée inoubliable avec les éléphants

Départ pour voir les éléphants

La journée démarre par un pickup à l’hôtel par un minibus.
On fait 1h30 de route pendant lesquelles on nous passe un film qui présente la réserve. Elephant Nature Park accueille des éléphants de 6 mois à 80 ans et a 70 salariés. Il faut 3,5 tonnes de nourriture par jour ! Un éléphant dort 4 heures et passe le reste de la journée à manger.
Les visites, vos visites, permettent de financer tout cela.
Ce sont des éléphants qui ont été sauvés de camps de safari où ils promenaient des touristes ou bien des animaux utilisés pour mendier. Malheureusement les propriétaires peuvent gagner beaucoup d’argent avec les éléphants.
On nous donne les consignes de sécurité. L’éléphant est un animal sauvage, plutôt balaise et donc dangereux.

Arrivée au village karen

Elephant Nature park propose différentes formules
On arrive dans la forêt où l’on laisse le van pour prendre un 4×4 et l’on fait 5 minutes de route plutôt mouvementées.
Là il faut décharger les bananes pour les éléphants. On les voit au loin.
On nous remet une tenue karen et le guide nous explique que nous allons voir deux sœurs éléphantes de 35 et 15 ans et une petite de deux ans pour 800kg (quand même !) qui aime bien jouer et il faut faire attention à ce qu’elle ne s’approche pas trop pour qu’elle ne nous fasse pas de mal.
Les éléphantes appartiennent à un village karen et non à Elephant Nature Park. Ce sont des éléphants qui étaient autrefois loués pour promener des touristes. Aujourd’hui, l’association apporte de l’argent via les visites afin de leur donner une vie agréable dans un cadre naturel.

Nourrir les éléphants

On démarre par leur goûter préféré : les bananes. Alors il ne faut pas se leurrer, elles viennent nous voir pour la nourriture plutôt que pour nous faire plaisir. Nous sommes protégés par des barrières le temps de s’acclimater et de façon à ce que les éléphants ne se ruent pas sur les bananes en nous donnant un coup de trompe.
Ils tendent leurs trompes vers vous pour attraper les fruits. Il suffit de mettre la banane au bout de la trompe au niveau des narines et ils la mettent dans la gueule. Elles sont malignes et font même des réserves de bananes au creux de la trompe au cas où l’on serait trop lent à leur en donner. On sent leur souffle sur la main et la trompe est bien humide 🙂 Pour la petite, il faut lui éplucher la banane. C’est difficile de le prendre en photo car les coquines bougent beaucoup.

Les éléphants d’Asie sont plus petits que ceux Afrique et leurs oreilles sont moins grandes. La plus âgée a le contour des oreilles rose et avec des « morceaux manquants ». On nous explique que c’est du à l’âge comme les tâches de vieillesse et les rides pour nous.
On peut les toucher en s’approchant doucement. C’est surtout drôle de voir comment ils utilisent leur trompe pour manger.

Aujourd’hui j’ai 8 ans et de la morve d’éléphant sur mon téléphone.

Nourrir les éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Nourrir les éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Nourrir les éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande

Balade dans la jungle

Ensuite on fait une balade en forêt avec les éléphants qui consiste plutôt à faire 10 minutes de marche derrière les éléphants, en ne se mettant pas trop prêt parce qu’ils aiment bien s’asperger de terre. Les mahouts (les cornacs) sont des villageois qui s’occupent des éléphants à tour de rôle et les attirent avec des bananes donc tout en douceur. C’est drôle de voir à quel point ils sont patauds.
On arrive dans une clairière où l’on leur donne de la canne à sucre. Un des mahouts se charge d’éplucher la canne à sucre pour l’éléphanteau. Ils ont l’air de bien s’entendre. Autour, les arbres ont les marques de frottement des éléphants.
Le guide et les villageois veillent à ce que la petite ne nous pousse pas. On se sent en sécurité.

Nourrir les éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Les éléphants d'un village karen avec leur mahout qui collabore avec Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Un éléphant s'asperge de terre au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Les éléphants d'un village karen qui collabore avec Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande

Le bain avec les éléphants

Direction le spa ou plutôt la rivière pour prendre le bain avec jets hydromassants 🙂
Dans la nature les éléphants restent près de l’eau et adorent se baigner. Cela leur permet de baisser leur température corporelle. Ensuite ils se couvrent de boue ou de terre pour conserver la fraîcheur et se protéger du soleil.
Ces dames n’ont pas l’air très motivées pour aller se baigner mais les bananes arrangent tout. On arrose les grands pendant que l’éléphanteau a l’air de s’éclater dans l’eau. Vous pouvez les y rejoindre ou rester sur le bord. On a gardé notre haut karen et notre short ce qui est suffisant dans l’eau.

Bain des éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Bain des éléphants au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande

Après le bain

Une fois qu’ils sont propres, les éléphants… s’aspergent de terre pour se protéger du soleil.
L’éléphanteau s’applique bien. Espiègle, il s’amuse et embête sa tante occupée à manger de la canne à sucre.

Les éléphants jouent au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande
Les éléphants jouent au Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande

Le déjeuner

C’est l’heure de déjeuner pour nous. On a le droit à un buffet avec des nouilles, riz, nems et fruits. C’est très bien. J’aurais apprécié que le guide déjeune avec nous pour échanger sur la culture thaï et les karen.
Si vous le souhaitez, vous pouvez vous baigner dans la cascade mais c’est un peu frisquet.
Les explications sont un peu limitées donc n’hésitez pas à poser des questions pendant la journée. Un détail : j’aurais aimé pouvoir me laver les mains avec un savon naturel plutôt qu’un produit industriel étant donné le cadre dans lequel nous étions.
C’est la fin, le guide nous ramène à nos hôtels.

Village karen qui collabore avec Elephant Nature Park à Chiang Mai en Thaïlande

Logistique

J’y suis allée en janvier sans pluie et donc sans boue. J’avais une paire de baskets qui étaient suffisantes. Evitez les tongs. Dans l’eau, on était pieds nus (sable et cailloux) et on avait pris une petite serviette pour s’essuyer les pieds.
Vous aurez peut-être le short mouillé après le bain ou de la boue si vous y allez en période de pluie. Vous avez la possibilité de vous changer avant de partir. Sinon, le guide vous dépose directement à l’hôtel au retour.
Un chapeau, de la crème solaire et de l’anti-moustique peuvent être utiles.
J’avais une polaire pour le matin que j’ai laissé dans la voiture. Le parc vous prête un haut karen à votre arrivée et vous pouvez laisser vos sacs à dos dans la pièce du déjeuner. Il y a de l’eau au déjeuner mais j’avais apporté une bouteille en plus.
Le groupe est composé de 12 personnes maximum de nationalités différentes. Tout le monde était calme et posé ce qui permet de profiter pleinement du moment.

Ma journée avec les éléphants

Rencontrer des éléphants est une fabuleuse expérience. J’ai surtout apprécié de les voir dans leur cadre naturel en petit groupe. Je suis repartie avec du bonheur plein le coeur.
Evidemment ces excursions sont destinées aux touristes mais ces sanctuaires ont besoin d’argent pour s’occuper des éléphants. Je pense également que les visiteurs deviennent des relais d’information. En revanche, il faut bien faire attention au sanctuaire que l’on choisit.

Les éléphants en Thaïlande

L’éléphant est le symbole de la Thaïlande. On en voit partout que ce soit dans les boutiques que sur les lampadaires ou sous forme de buis.
Vous verrez beaucoup d’excursions à faire avec des éléphants et il y a trois cas de figure : les excursions à dos d’éléphants, les réserves et les sanctuaires.

Les balades à dos d’éléphants

Au fur et à mesure des années, l’habitat naturel des éléphants a diminué. Longtemps utilisés dans les exploitations forestières, ils ont été peu à peu remplacés par des machines. Etant donné qu’un éléphant vit 80 ans, il fallait bien trouver un moyen de l’utiliser. Le tourisme se développant en Thaïlande, l’Homme a eu la bonne idée (!) de développer les balades à dos d’éléphants pour les touristes ou de les utiliser pour mendier en ville. L’éléphant est un animal intelligent qui a besoin d’être stimulé et qui vit en communauté.

Au cas où il faudrait le rappeler, l’éléphant est un animal sauvage qu’il faut dresser pour emmener des touristes se balader. Cela se fait via de la violence, de la maltraitance et au détriment de leur santé psychique.

Dans la même veine, pensez-vous qu’il soit normal de poser à côté d’un tigre qui est en fait drogué pour que vous puissiez prendre votre photo ?

Les éléphants dans les parcs nationaux

Vous pouvez faire un trek d’un ou plusieurs jours avec la possibilité de voir des éléphants sauvages dans leur environnement naturel… ou pas parce que dans son environnement naturel, il marche toute la journée. Vous ne pourrez pas les approcher.

Les sanctuaires pour éléphants

Ce sont des refuges qui accueillent des animaux âgés, maltraités, blessés et figurez-vous qu’il n’y a plus assez de forêt dans le pays pour relâcher ces éléphants.
Si vous allez à Chiang Mai, vous verrez plein de propositions pour aller visiter ces sanctuaires. J’étais à deux doigts d’en réserver un et en faisant des recherches sur internet, je me suis rendue compte qu’il y avait des commentaires négatifs sur la façon dont sont traités les éléphants (lire les avis négatifs sur Tripadvisor peut être utile parfois !). Parce que ces sanctuaires intéressent de plus en plus les touristes, certains y voient une façon d’en faire du business en utilisant des arguments écologiques. C’est de l’argent facile vu la quantité de touristes en Thaïlande et on oublie facilement la protection animale.
Les sanctuaires sont en réalité une attraction touristique mais ils ont besoin de l’argent des touristes pour vivre. Certains diront que c’est cher mais vu la taille des éléphants, imaginez ce que cela coûte de les nourrir ! En faisant une visite dans un sanctuaire, vous contribuez à la protection des animaux.
Encore faut-il choisir le bon sanctuaire.

J’ai choisi Elephant Nature Park près de Chiang Mai qui a une excellente réputation. Le sanctuaire achète des éléphants maltraités ou malades et leur offre une vie heureuse au calme. Je vous invite à lire cet article sur la maltraitance des animaux.

Sur leur site, vous verrez qu’il y a plein de formules allant d’une demi-journée, à une journée, deux jours avec nuitée et même une semaine de volontariat. Ils accueillent également des chiens.
J’avais peur de me retrouver dans un environnement trop touristique et avec trop de monde en allant au refuge Elephant Nature Park aussi j’ai opté pour la formule demi-journée dans un village karen (2000 bahts soit 55 euros). Il y a 12 personnes maximum, le temps est largement suffisant pour être en contact avec les éléphants et on les voit dans leur environnement naturel sans leur monter dessus.
Je vous conseille de réserver à l’avance surtout en haute saison.

Le prix comprend le ramassage à l’hôtel, le transport aller-retour, le guide, la nourriture pour les éléphants et le déjeuner.

on se retrouve sur pinterest

Vous avez aimé cet article ? Alors aidez-moi à le faire connaitre en le partageant sur les réseaux sociaux 🙂.
Vous pouvez aussi vous abonner à la newsletter
.

Sanctuaire éléphants Elephant Nature Park à Chiang Mai en thaïlande

Tous les éléments de radis rose (textes et photographies sauf mention contraire) sont protégés par les lois relatives aux droits d’auteurs et à la propriété intellectuelle. Sauf autorisation formelle écrite et préalable, toute reproduction, de tout ou en partie, par quelque moyen ou procédé que ce soit, est strictement interdite.

Laisser une réponse

Saisissez votre commentaire
Votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.