Le Potager du Roi à Versailles

9
le potager du roi

le potager du roi à versaillesLe Potager du Roi fut créé à la demande de Louis XIV afin d’alimenter le château de Versailles. Arbres fruitiers, légumes, fleurs, plantes aromatiques, on y trouvait de tout. Aujourd’hui encore il continue de produire fruits & légumes d’une grande diversité. Alors enfilez vos bottes et enfourchez votre brouette, c’est parti pour la visite.

La création du potager
Quand on pense à Versailles, évidemment on songe à André Le Nôtre, le jardinier qui a dessiné le jardin à la française.
Mais figurez-vous que Versailles a également un potager.

A l’époque, chaque château devait avoir un lieu de production afin de nourrir les habitants mais aussi de montrer l’importance du seigneur. Etant donné que Louis XIV était légèrement dans la démesure, il ne s’agissait pas de mettre 3 jardinières aux fenêtres du château. Non, il fallait un magnifique potager. Et proche du château.
Manque de chance, il n’y avait comme terrain qu’un marécage appelé « étang puant ». C’est dire le travail qu’il y avait à faire.
C’est Jean-Baptiste de la Quintinie qui fut chargé de créer ce nouveau potager capable de subvenir aux besoins de la cour et d’être à la hauteur du prestige du roi. Le Potager du Roi fut donc construit en 1678 et achevé en 1682. Il a fallu assécher le terrain et le remblayer avec de la bonne terre sans parler d’aménager un aqueduc souterrain. Jules Hardouin Mansart participa aux travaux de maçonnerie en construisant des terrasses et murs hauts. le potager du roi


A quoi donc ressemblait ce potager ?

Le potager se trouve à côté de la pièce d’eau des Suisses. Le roi y entrait par une porte monumentale en fer forgé, appelée la grille du roi qui donnait sur le parc du château. C’est la seule grille d’origine.
Il occupe une surface totale de neuf hectares avec une succession de jardins entourés de murs et dominés par des terrasses. Un grand carré central de trois hectares est divisé en seize carrés autour d’un bassin d’eau qui sert de réserve pour l’arrosage.
On y cultive des légumes anciens. Les carrés sont entourés de poiriers et pommiers palissés aux formes variées. Le potager actuel a conservé presque à l’identique le plan défini par La Quintinie à la fin du XVIIe siècle.

Le roi Louis XIV se plaisait à déambuler dans les allées de son potager et à admirer les plantes. le potager du roi
On y trouvait quoi dans ce potager ?
Le Potager du Roi va devenir un lieu de production mais aussi un jardin d’agrément et de curiosité car on y trouve des plantes rares qui font la renommée du château de Versailles.

La Quintinie utilisa le potager comme lieu d’expérimentation en creusant la terre et en entourant ses cultures de murs de pierre afin de conserver la chaleur. Cette technique fut par la suite utilisée pour les murs à pêches de Montreuil. Il put ainsi fournir à la table du roi des asperges et des fraises en janvier, des fraises en mars, des figues et même des melons !
Il construisit des serres afin de cultiver des figues car le roi en raffolait. Il continua ensuite avec des kakis et des grenades. 700 figuiers sont cultivés en caisse et rentrés sous serre aux premiers froids. Ses successeurs y cultivèrent ensuite des ananas, des bananes ou même du café !
Il développe aussi la façon de tailler et améliore ainsi la qualité des abricotiers, des pommiers et des poiriers.
Et il y avait du monde à nourrir ! Il n’y avait pas moins de 500 cuisiniers et apprentis pour nourrir entre 3000 et 5000 personnes chaque jour. C’était un véritable défi pour La Quintinie qui devait produire en quantités suffisantes sur une surface modeste. Les espaces devaient donc être optimisés.
Le château de Versailles est un lieu prestigieux mais la table du roi devient exceptionnelle grâce aux techniques de culture développée par La Quintinie. Environ quatre cents variétés fruitières et autant de variétés de légumes y sont cultivées pour le plaisir des invités du roi.

Le Potager du Roi a donc permis de développer de nouvelles techniques de cultures mais a aussi influencé la gastronomie. le potager du roi
Peut-on dire que La Quintinie est à l’origine de la gastronomie française ?

Avant Louis XIV, on mange des plats. Et beaucoup. Chaque repas est composé de plusieurs potages, de plusieurs viandes et de plusieurs desserts, le tout en quantité importante. On pouvait ainsi voir à table, un rôti de héron ou des ailes de cygnes.
Et là, le Potager du Roi arrive.
On commence à servir des légumes. Les petits pois rencontrent un vif succès. Auparavant ils étaient servis secs comme des pois chiches. La Quintinie va donc servir des petits pois frais tels que nous les mangeons aujourd’hui. Autrefois appelé «pois», on le nomme maintenant «petit pois» car il est cueilli avant terme.
Le jardinier va ainsi développer la culture des primeurs mais aussi des fruits et légumes hors saison. On voir alors apparaître des nouvelles associations culinaires que l’on ne pouvait pas faire auparavant faute de trouver des légumes disponibles. La diversité des produits fait naître une nouvelle façon de cuisiner et d’associer les saveurs.

Le Potager du roi aujourd’hui
Il est classé Monument historique depuis 1926 et jardin remarquable. Il fait partie du site de Versailles inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
C’est un lieu préservé et un jardin urbain car entouré de constructions mais a conservé le même emplacement. Les élèves de l’École nationale supérieure du paysage permettent de conserver l’esprit du jardin du Roi, en maintenant ou réintroduisant certaines variétés qu’il appréciait.
On y découvre des fruits et légumes parfois peu connus et souvent rares, des variétés anciennes et actuelles comme la poire Bon Chrétien d’Hiver, la tomate ananas, du piment purple, des fraises manille ou la courge spaghetti. Des légumes sont cultivés toute l’année : choux fleurs, blettes, potirons, tomates, panais ou crosnes sans oublier les 130 variétés de pommes et de poires. Les pratiques de taille à l’ancienne sont conservées avec plus de 60 formes fruitières différentes. Les fruits et légumes sont vendus sur place ou transformés en jus de fruits ou confitures.

Le Potager du Roi est ouvert aux visiteurs et les enfants seront ravis de découvrir des légumes oubliés. Une boutique à l’entrée permet d’acheter une partie de la production. Vous trouverez des plats préparés à partir des fruits et légumes du Potager du Roi au Monument Café à Versailles ou au restaurant d’Alain Ducasse au Plaza Athénée.le potager du roile potager du roile potager du roile potager du roile potager du roile potager du roi

Le Potager du Roi
10 rue de Maréchal Joffre – Versailles

9 Commentaires

Laisser une réponse

Saisissez votre commentaire
Votre nom